Une pensée émue à la mémoire de George Herriman (1880-1944), le plus grand auteur de bande-dessinée ayant jamais existé, qui lui aussi était métis. Enfant, sa famille avait du quitter la Louisiane pour la Californie suite à des exactions racistes.