Titin les inspire : Delphine, D comme Danse, danse, danse…

Je sais, ce n’est pas très beau de piquer un titre à quelqu’un d’autre, même si c’est Murakami.
Mais Titin n’inspire pas que les grateux du Schoeller-Parole ou les glisseur du feutre pinceau.
Il émeut les vrais artistes, ceux qui bougent avec leur corps et qui font vivrer les nôtres. La preuve :


Photo : Olivier Humeau

Merci Delphine pour cette performance.
Je t’adore et je regrette vraiment de n’avoir pu assister à ces 3 jours d’impros.
Pour tous ceux qui ne comprennes pas de quoi je parle,
je ne peux que les inciter à parcourir le site du projet DI en long et en large,
pour tout savoir ou presque sur les projets de Delphine et Lionel :
http://720digital.free.fr/projetdi
Vu à la télé !

Et pour accompagner ça un extrait du prochain Tinderstick : « Yesterday Tomorrows »

Par |2019-03-19T10:41:22+02:00février 19th, 2008|Titin les inspire, Volny|2 Commentaires

René, reviens!!!

Réaliser le grand oeuvre n’est pas à la portée du tout à chacun mais force est de reconnaitre que les sieurs Uderzo et Gerra ont des dons d’alchimistes chevronnés. En effet,ils ont reussi,et ce en peu d’ouvrages, à transformer de l’or en grosse merde.C’est remarquable! Je passe sur le cas Gerra qui est à l’humour ce que la daube provençale est à la gastronomie vietnamienne,pour passer rapidement à monsieur Uderzo; qui est à la bande dessinée ce que michel Sardou est à la chanson française…et c’est loin d’etre un compliment.Honte à vous donc monsieur Uderzo de ridiculiser ainsi l’esprit aiguisé dont vos albums etaient emprunts jadis.A René la finesse, à vous la beauferie et le grossier. Je sais, c’est facile d’etre mechant ;mais ce n’est que le cri d’une tristesse infinie de voir se perdre ainsi les mythes qui bercèrent notre enfance. Monsieur Goscinny, decidement vous nous manquez. Snifff………….

Par |2019-04-07T15:42:22+02:00février 10th, 2008|CéMar|1 Comment