Évoquant cet après midi au téléphone des temps où les herbivores peuplaient encore la Terre, avec un vieux briscard qui, croyez moi en connaît un vrai rayon, je ne résiste pas à l’envie de vous en faire part…

Vive les herbivores!..