On retrouve dans LE PIÈGE (Actes sud – l’an 2), les qualités que l’on avait appréciées dans LES AILES CALMES (Frémok,2004): Le scénario est dense, au plus proche de l’humain, et Cava réussit à évoquer une période sinistre de l’histoire espagnole en évitant tout moralisme. Au pinceau, Del Barrio poursuit son aventure graphique: Influencé à ses débuts par la « ligne claire », son dessin devient de plus en plus expressionniste et son trait charbonneux fait s’affronter le noir et le blanc dans une étreinte amoureuse digne des plus belles heures de la gravure sur bois.%%%