En fait Achab s’appelle Cohen et je rassure les autres, les » ils » qui ont vu le dessin précédent, que le commandant n’a pas toujours la tête toute noire. A suivre…