L’homme qui n’avait RIEN à dire : [#22] « Erotomanie »