Accueil2019-04-10T18:08:10+01:00
Chargement…

la flûte à bec de lièvre

la flûte à bec de lièvre est un animal siffleur dont la mélopée endort ses proies. Il n’existe malheureusement plus qu’un couple en captivité.
Sauvons les!!! Envoyez vos dessins!
Merci pour eux.

Par |octobre 8th, 2007|

MERCI MONSIEUR PILOPO !

((/blog/images/imagesAlph/pilopo-2.jpg))%%% A l’époque, je lisais des « petits formats » en cachette et pour rien au monde je n’aurais raté un numéro de « Visco ».%%% Plongés dans leur Tintin ou leur journal de Spirou polychromes, mes copains me regardaient de haut, mais rien n’y%%% faisait, les idiots sympathiques et les histoires délirantes dessinées en noir et blanc par Pilopo me faisaient plus%%% vibrer que les « Oncle Paul » ou les « gaulois romains » de Jacques Martin.%%% J’avais onze ans lorsque le miracle se produisit: A Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, où je passais des vacances en %%% famille. La météo était bloquée sur beau temps fixe, je ne connaissais personne de mon âge et pour couronner le %%% tout, j’avais perdu, dès le premier jour, le modeste argent de poche dont je disposais pour le séjour.%%% J’usais donc mon temps et mes espadrilles à arpenter les rues pavées de la cité malouine, à observer touristes et %%% locaux, et, bien entendu, à tenter de deviner leur VERITABLE identité. Ce boutiquier maigre et vouté abritait%%% probablement l’esprit d’un démon du troisième cercle…quant à ce nourrisson, tapi dans son landau, il portait sur%%% la tempe droite la marque de la planète Xio, autant dire qu’il planquait sous ses draps une paire de bras supplé-%%% mentaires…%%% Un matin, à la faveur d’un vagabondage, alors que je longeais la terrasse d’un café, un barbu à la limite de l’obésité%%% attira mon attention: son corps penché en avant était secoué de soubresauts. Je crus sur l’instant qu’il était malade%%% mais en m’ approchant je fus rassuré sur son sort: le gros monsieur riait ! il riait d’un rire sourd en griffonnant sur %%% un carnet. L’homme sentit ma présence et se retourna, dégageant par la même occasion sa main du bloc de papier.%%% Je ne peux pas le jurer, mais j’ai du pousser un cri quand j’ai aperçu un dessin,un vrai dessin fait à la main, de mon %%% personnage préféré!..J’étais face à Pilopo,un dieu descendu parmi les hommes, le dessinateur de Visco, et il souriait %%% devant mon air ahuri. Il m’a prié de m’asseoir, m’a offert une consommation et parlé pendant une bonne demie-%%% heure…Son français était remarquablement et totalement incompréhensible et je ne parlais, bien sûr, pas un mot%%% d’italien, mais jamais je n’ai autant appris que ce jour là et je tenais aujourd’hui à l’en remercier. La rencontre s’est%%% achevée par l’intervention d’une très jolie femme qui lui a doucement tapoté l’épaule et murmuré quelques mots en %%% italien. Pilopo a hoché la tête, puis il a arraché une feuille de son carnet et y a écrit quelques mots avant de me la%%% tendre. Nous nous sommes alors serrés la main et j’ai regardé le couple s’éloigner vers une voiture dont le toit était%%% encombré de valises.%%% Au mois de mai de l’année suivante « Visco » cessa brusquement de paraître, après 123 numéros. Le temps des petits%%% formats était révolu et plus jamais je n’ai retrouvé la signature de Pilopo…Il usait d’un pseudonyme, bien sûr, et%%% il me plaît à penser que quelque part, sous un autre nom, dans un autre pays ou dans une autre galaxie, un vieil%%% Italien obèse continue de pouffer de rire en dessinant les aventures encore plus extravagantes de personnages%%% idiots et sympathiques…

Par |octobre 8th, 2007|

c’est pas l’homme qui prend la mer (bis)

AAAAAAAAhhhhhhh..Cruelle destinée!…..Funeste fatalité!!….Le temps du plancher des vaches est révolu, celui du liquide mouvant arrive à grands pas (surnommé aussi le temps du « vomi intempestif » par quelques personnes sensibles au niveau de l’oreille interne). Bref, demain j’embarque …..et comme à chaque fois ,j’ai autant envie de partir que d’aller m’engager comme GI…m’enfin.
Un houbiiii ne se laisse point abattre me direz vous.
Certes; alors hardi mes gaillards!!!C’est reparti pour un tour.

 

Une petite musique de circonstance:l’horizon de Dominique A

Par |octobre 5th, 2007|
décembre 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Auteurs

Archives